Outils pour utilisateurs

Outils du site


maxime:openbsd:manpages-fr:8:intro

INTRO(8) Manuel de l'administrateur système OpenBSD INTRO(8)

NOM

intro - introduction aux commandes de gestion et de maintenance du système

DESCRIPTION

Les pages de manuel de la section 8 contiennent des informations relatives à la gestion et à la maintenance du système. Elles décrivent les commandes qui concernent les systèmes de fichiers, comme edquota(8), fsck(8), mount(8) et newfs(8). Elles couvrent également les commandes qui concernent la sauvegarde et la récupération du système, comme dump(8) et restore(8).

Il y a des pages qui documentent le fonctionnement du système, comme afterboot(8), ifconfig(8), security(8), et les fichiers de configuration situés dans /etc. Les procédures concernant les crashs système sont documentées dans crash(8).

Les pages de la section 8 décrivent également les services et démons réseau. Le reste de cette page traite de certains des principaux démons disponibles dans le système OpenBSD, et de la manière de les activer/désactiver.

Les démons système sont contrôlés par le script rc(8), qui est quant à lui contrôlé par rc.conf(8). Par exemple le démon HTTP httpd(8) est contrôlé par la ligne suivante dans rc.conf(8) :

         httpd_flags=NO

Il n'est donc pas démarré par défaut. Pour activer ou désactiver les processus d'un démon, les administrateurs devraient éditer le fichier rc.conf.local(8), qui prend le dessus sur rc.conf(8). Donc, pour activer httpd(8), la ligne suivante peut être ajoutée à /etc/rc.conf.local :

         httpd_flags=""

ou

         httpd_flags="-DSSL"

Comme on peut le voir ci-dessus, cette méthode est également utilisée pour spécifier des options supplémentaires.

Ci-dessous figure une liste de certains des démons disponibles. Pour de plus amples informations, référez-vous à rc(8) et aux pages de manuel des différents utilitaires.

Le serveur web Apache (HTTP)

Le serveur web Apache, httpd(8). Sous OpenBSD, il se chroot(2) dans le chemin “ServerRoot”. Des informations détaillées sont disponibles dans /usr/share/doc/html/httpd/.

Variables rc.conf(8) intéressantes : httpd_flags.

Le démon Automounter (amd)

Si vous utilisez le paquetage amd(8), rendez-vous dans le répertoire /etc/amd et mettez-le en place en renommant master.sample en master, en l'éditant, et en créant les autres correspondances selon vos besoins. Vous pouvez tout aussi bien obtenir vos correspondances par YP.

Variables rc.conf(8) intéressantes : amd, amd_dir et amd_master.

Le serveur de nom BIND (DNS)

Si vous utilisez le serveur de nom BIND, allez voir le fichier /etc/resolv.conf. Il peut ressembler à quelque chose comme :

         domain nts.umn.edu
         nameserver 128.101.101.101
         nameserver 134.84.84.84
         archaïses nts.umn.edu. umn.edu.
         lookup file bind

Si vous utilisez un cache de serveur de nom, ajoutez en premier la ligne “nameserver 127.0.0.1”.

Variables rc.conf(8) intéressantes : named_flags.

Synchronisation de l'horloge

Afin de s'assurer que l'horloge système est correcte, elle peut être synchronisée avec un certain nombre de sources externes. Les utilitaires disponibles sont ntpd(8), rdate(8) et timed(8).

Variables rc.conf(8) intéressantes : ntpd_flags, rdate_flags et timed_flags.

Les disques concaténés (ccd)

Si vous utilisez les disques concaténés par ccd(4), éditez /etc/ccd.conf. Utilisez la commande ccdconfig -U pour décharger et la commande ccdconfig -C pour créer les tables internes au noyau pour les disques concaténés. Utilisez alors mount(8) et umount(8), et éditez /etc/fstab selon vos besoin.

Le serveur BOOTP/DHCP

S'il s'agit d'un serveur BOOTP ou DHCP, éditez /etc/dhcpd.conf selon vos besoins. Voir également diskless(8).

Variables rc.conf(8) intéressantes : bootparamd_flags, dhcpd_flags, et dhcrelay_flags.

Le serveur de démarrage à distance HP

Éditez /etc/rbootd.conf si besoin pour le démarrage à distance. Si vous n'avez pas d'ordinateur HP faisant du démarrage à distance, ne l'activez pas. Voir également diskless(8).

Variables rc.conf(8) intéressantes : rbootd_flags.

Kerberos

Si vous vous apprêtez à utiliser kerberos(8) pour l'authentification, et que vous disposez déjà d'un maître Kerberos, rendez-vous dans le répertoire /etc/kerberosV et procédez à sa configuration. Rappelez-vous de récupérer un srvtab provenant du maître de manière à ce que les commandes à distance puissent fonctionner.

Variables rc.conf(8) intéressantes : krb5_master_kdc et krb5_slave_kdc.

Le serveur NFS

S'il s'agit d'un serveur NFS, éditez /etc/exports.

Variables rc.conf(8) intéressantes : nfs_server et nfsd_flags.

Le démon de relais

Un démon de relais, relayd(8), capable de jouer le rôle de balance de charge, de passerelle de couche applicative, ou de proxy transparent.

Variables rc.conf(8) intéressantes : relayd_flags.

Les démons de routage

Divers démons sont disponibles pour la gestion des tables de routage : bgpd(8), ospfd(8) et ripd(8).

Variables rc.conf(8) intéressantes : bgpd_flags, ospfd_flags, et ripd_flags.

Les services réseau basés sur RPC

Plusieurs services dépendent du logiciel chargé de la correspondance entre les ports RPC, portmap(8), qui est lancé afin que tout se passe pour le mieux. Cela comprend YP et les exports NFS, entre autres services.

Variables rc.conf(8) intéressantes : portmap.

La mise en place de YP

Vérifiez le nom de domaine YP avec la commande domainname(1). Si nécessaire, corrigez-le en éditant le fichier /etc/defaultdomain (voir defaultdomain(5)). Le script /etc/netstart lit ce fichier au démarrage pour déterminer et fixer le nom de domaine. Vous pouvez également fixer le domaine d'un système en cours de fonctionnement au moyen de la commande domainname(1). Pour démarrer les services clients de YP, lancez simplement ypbind, et effectuez ensuite le reste de l'activation de YP comme décrit dans passwd(5) et group(5).

En particulier, pour activer le support des mots de passes dans YP, vous devrez ajouter la ligne suivante à /etc/master.passwd :

         +:*::::::::

Cela se fait en utilisant vipw(8).

Il y a de nombreuses autres pages de manuel sur YP pour vous aider. Vous pouvez trouver plus d'information en commençant par yp(8)

VOIR AUSSI

HISTORIQUE

La page d'introduction de la section de manuel est apparue dans 4.2BSD.

OpenBSD 4.4 8 juin 2008 3

maxime/openbsd/manpages-fr/8/intro.txt · Dernière modification: 2014/02/17 00:16 (modification externe)