Babylon AD

babylon AD

"Toorop est un mercenaire solitaire qui vit en Nouvelle-Serbie. Cynique et froid, il ne se laisse pas approcher facilement. Un jour, il est contacté par Gorsky, le surpuissant chef d’une mafia locale. On lui confie une mission qu’il ne peut refuser. Escorter Aurora, une jeune fille, des confins de l’Europe de l’Est jusqu’à New York. Ce qui justifie ce long et dangereux voyage, Toorop ne veut pas le savoir. Il est donc mené dans le couvent où se trouve Aurora. Là, il fait la connaissance de Sœur Rebecca, qui a juré de ne jamais s’éloigner d’Aurora. Tous les trois, ils se mettent en route pour la ville la plus proche où ils espèrent monter dans un train qui leur fera traverser l’ancienne URSS. Rapidement, Aurora qui découvre le monde pour la première fois montre un comportement étrange…"
Voici le résumé du film que je suis allée voir avec mon chéri mercredi 20 août 2008. J'attendais sa sortie avec impatience mais quelle ne fût pas ma déception.

La dernière réalisation de Mathieu Kassovitz, on en avait entendu parlé à la fois en bien et en mal. Supposé être inadaptable au cinéma, le roman d'anticipation Babylon Babies, de Maurice G. Dantec s’avérait être difficile et complexe avant même le premier clap. Pourtant, Kassovitz prend le risque de s’y atteler, un projet mûrement réfléchit puisqu’il y travaille depuis plusieurs années. Tournage difficile, différents artistiques avec Vin Diesel, Kassovitz en a bavé mais en est parvenu jusqu’au bout ! Bien sur, Babylon A. D. n’est pas non plus parfait, on regrettera notamment la facilité avec laquelle il s’est lancé dans ses folles scènes d’actions (trop nombreuses, rapides et trop bancales pour que l’on puisse y distinguer quoi que se soit). Quand au choix des acteurs, si le mercenaire et Aurora (Vin Diesel & Mélanie Thierry) sont bien choisis, on s’étonnera de voir à leur côtés : Gérard Depardieu, Charlotte Rampling & Lambert Wilson. Une adaptation complexe et acceptable, pour tout ceux qui n’auront pas lu le roman.Sur le papier, ce film devait être un évènement : Un long métrage réalisée par M. Kassovitz, un film français avec effets spéciaux et se passant dans le futur, un film d'action. Tout était réuni pour faire un bon film... Mais voilà : On en sort avec un goût d'inachevé. Le rythme est lent, Vin Diesel est loin d'être convaincant et les scènes de combats sont beaucoup trop brouillonne. Et ne parlons pas de la fin (qui aurait pû être grandiose... mais non). Il y a quand même de bonne vue au niveau des paysages, une musique cohérente, des effets spéciaux réussi . En tous cas c'était osé et c'est bien de l'avoir tenté...

Pour résumé ma pensée générale, je dirai que c'est un film confus. Le scénario d'abord, un peu abstrait au début et dont on nous révèle finalement pas grand-chose ; la réalisation ensuite : les scènes d'action sont quasiment illisibles à cause d'un abus d'effets "caméra à l'épaule", et il y a beaucoup beaucoup trop de gros plans sur les visages des personnages lors des scènes de dialogues, ce qui donne un rendu assez étrange. Le dernier point qui m'a dérangé, c'est Vin Diesel et son adaptation en VF. Certains ont fait des remarques sur son doublage (pour info, Vin Diesel est doublé par le rappeur Doudou Masta), et je dirai que la voix va très bien avec le personnage , mais pas avec le jeu de Vin Diesel. Donc c'est sûrement un défaut qui ne se ressent pas en VO, mais en VF, ça donne une espèce de fausseté au jeu de Diesel qui est assez dérangeante. Le seul élément réussi du film est le rendu du futur dans lequel se situe l'action du film, tout en clivage entre une société quasi-sauvage dans les pays pauvres et un luxe de modernité dans les plus riches. Au final, Babylon A.D. est un film bancal. Dommage j'avais adoré le livre.

Ajouter un commentaire

Le code HTML est affiché comme du texte et les adresses web sont automatiquement transformées.

La discussion continue ailleurs

URL de rétrolien : https://www.mouet-mouet.net/celine/blog/index.php?trackback/4

Fil des commentaires de ce billet